Achat de vue Youtube : Une Fausse Bonne Idée

Dangers et risques de l’achat de clics Youtube 

Vous ne l’ignorez sans doute pas, mais Google, conformément à sa politique d’expansion sur le web, a racheté la plateforme d’hébergement vidéos la plus célèbre au monde, Youtube, en 2006. Le site, ses fonctionnalités et les comportements tolérés sont donc dans la droite lignée du guideline Google. L’achat de vue Youtube est ainsi déclaré persona non grata.

Une politique de sanction qui s’inscrit dans la stratégie globale de Google

Pour gagner en visibilité et en popularité, il est toujours bon de voir défiler son nombre de vues sur Youtube. Les artistes et autres maisons de disques, pour ne citer qu’eux, prennent désormais grand soin de communiquer autour de leurs vues sur Youtube. Les vues d’une seule vidéo, de toute une chaîne, etc. Evidemment, certains petits malins impatients n’ont pas voulu attendre que cela arrive naturellement et ont ainsi cédé aux sirènes de l’achat de vue Youtube. Une pratique pénalisée par Google et qui se veut aujourd’hui totalement obsolète, à l’image d’autres.

En effet, si une grande part du SEO reposait avant sur des campagnes de liens externes, générés parfois illégalement, pointant vers un site donné, ce procédé n’est plus. Clairement visés par la mise à jour Google Pingouin, les backlinks ne peuvent aujourd’hui que pénaliser un site. De même, Google a vu sa stratégie réseaux sociaux évoluer. Si la popularité et le nombre d’abonnés régnaient auparavant, provoquant ainsi certaines entreprises à acheter des fans ou partir à la courses aux likes, le géant américain privilégie aujourd’hui la qualité et le participatif sur Facebook, Twitter et évidement Google +. Youtube s’inscrit donc dans une démarche qualitative similaire. Google s’attaque aujourd’hui clairement à l’achat de vue Youtube, pour un site et un web de plus grande qualité.

Acheter des vue sur Youtube : pourquoi ne faut-il pas y céder ?

Achat de clics Youtube : attention aux risques !

Céder à l’achat de vue Youtube, c’est un peu comme céder aux pratiques du SEO black hat, telles le cloaking, les contenus invisibles, le keywords stuffing, etc. Premièrement parce que Google n’en veut plus et a clairement identifié le problème. Rien que pour cette raison, il s’agirait de se dissuader… Par ailleurs, il faut également savoir qu’il s’agit d’un procédé que les robots de Google n’ont aucun mal à identifier ! En effet, acheter des vues sur Youtube auprès d’un site extérieur va vous permettre d’augmenter votre audience, mais de façon anormale : à l’aide de robots ou de clics répétés. Ces pics d’audience non-naturels sont justement facilement repérables par l’hébergeur. Quelles sont les sanctions dès lors ? Cela va de l’élimination des vues en question, jusqu’à la suppression de vidéo(s) ou encore de la chaîne entière.

Une stratégie inefficace et à court terme

Se lancer dans l’achat de vue Youtube pour une vidéo, équivaut à acheter des abonnées Facebook, Twitter, Instagram, etc. Il s’agit-là d’une méthode que tout bon conseiller en marketing déconseillerait à ses clients parce qu’elle ne peut fonctionner à moyen ou long terme. La quantité n’a jamais fait la qualité, et c’est pourtant cette dernière qu’il faut privilégier. Acheter du clic Youtube ou de l’abonné sur les réseaux sociaux, ne garantit en rien une « clientèle » fidèle et attachée à ce que vous offrez sur vos vidéos. Or, c’est bien cela qui compte. Tout comme le temps que vos spectateurs passeront à les visionner. Google, dans le cadre du référencement vidéo, prend en effet en compte la durée de visionnage. Une vidéo avec de nombreux clics et une moyenne de temps passé dessus très faible n’est jamais un bon signal…

0 réponses

Répondre

Une question ? Nos consultants vous répondent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *